Lisk (LSK) : Présentation de la crypto-monnaie – Fiche complète

lisk

Lisk (LSK) : C’est quoi cette crypto-monnaie ?


Le projet de crypto-monnaie Lisk a démarré en 2016 avec Max Kordek et Oliver Beddows. Aujourd’hui c’est une équipe de 30 personnes qui travaillent sur Lisk, basée à Zug, réputée comme la célèbre « crypto vallée ». 


L’ambition de Lisk est d’offrir une plateforme qui permet de maintenir et de développer des applications décentralisées. Ainsi les problèmes de privatisation des données ou encore de la censure ne seront plus d’actualité.


Lisk est codé sur Javascript, un langage très connu qui va permettre à de nombreux développeurs de proposer des applications. Un très bon point fort pour les développeurs donc puisque leur travail n’en sera que simplifié. Alors qu’avec Ethereum par exemple, la création dApps doit passer par un langage propre à ce dernier : Solidity, beaucoup moins simple à appréhender.

 

Comment fonctionne Lisk (LSK) ?


Lisk n’utilise pas de « smart contracts » comme le fait Ethereum par exemple, mais propose d’utiliser des « sidechains ». Le principe de la sidechain est que l’on puisse repiquer à partir d’un block sur une blockchain principale, en l’occurrence celle de Lisk, afin de créer une nouvelle blockchain.

Il s’agit en quelque sorte du même principe qu’un fork. A partir de la nouvelle blockchain créée, on est capable d’interagir avec les blocks et les acteurs pour gérer de la donnée au sein du réseau décentralisé.

La nature un peu particulière de la sidechain, c’est qu’elle peut communiquer avec la blockchain maîtresse, c’est-à-dire qu’elle peut retransférer de la valeur vers cette dernière, et inversement.


Mais l’avantage principal que possède cette technologie de sidechain, c’est la scalabilité. En effet, ce principe permet d’être scalable dans la mesure où la surcharge ne résidera pas sur la blockchain principale de Lisk. Ainsi Lisk ne sera jamais surchargé à cause des applications décentralisées comme c’est arrivé avec Ethereum.

Ici la demande sera chargée en fonction des applications décentralisées sur leurs sidechains. Du coup, en cas de surcharge, ce sera le problème d’une sidechain, mais pas de la blockchain principale.

 

La monnaie sur Lisk, les tokens LSK


Le réseau Lisk utilise sa propre monnaie, sous le sigle de LSK. Les tokens sont utilisés afin de générer de nouveaux tokens. 100 millions d’unités ont été distribués lors de l’ICO, et actuellement 117 millions sont sur le réseau, soit 17 millions de tokens crées depuis le lancement en 2016.

Une particularité de Lisk, c’est que l’émission de LSK n’est pas limitée, et donc potentiellement infinie. Une unité LSK est créée lors de chaque bloc miné, à part la première année où 5 jetons étaient créés. A savoir qu’un bloc est émis toutes les 10 minutes.

 

Le consensus Lisk (LSK)


L’algorithme de consensus intégré par Lisk est un algorithme de consensus est un dPOS, processus de validation par preuve d’enjeu avec des représentants. Le principe est qu’au sein du réseau il y a 101 délégués qui ont pour mission de vérifier et valider les transactions. On parle alors de « forgeage » (ou « minting ») pour Lisk, quand on parle de « minage » pour la plupart des autres monnaies virtuelles.

Les délégués sont élus par les utilisateurs de Lisk et le poids d’un vote dépend de la quantité de LSK que possède l’utilisateur. C’est le principe même de la preuve d’enjeu.

 

Comment obtenir du Lisk (LSK) ?

 

Vous pourrez obtenir du Lisk (LSK) sur plusieurs exchanges tels que Binance, Poloniex ou bien encore Bittrex. Pour se faire, vous devrez d’abord acheter des bitcoins (BTC) sur des plateformes d’achats à l’image de Coinbase, de les transférer sur un des exchanges cités plus haut dans l’article et de les échanger contre du Lisk. Tout simplement !