Eos (EOS) : Présentation de la crypto-monnaie – Fiche complète

eos

 

Eos (EOS) : C’est quoi cette crypto-monnaie ?

EOS est un projet de crypto-monnaie qui a pour objectif d’avoir la blockchain la plus rapide de toutes les monnaies numériques. La personne à l’origine du projet Eos est Dan Larimer, le créateur de Bitshares et de Steemit.

Ce dernier a aussi créé la preuve d’enjeu déléguée (DPoS), qui est un système de validation qui permet à Eos sa rapidité et la suppression des frais de transaction. Le but d’Eos est d’offrir le développement d’applications décentralisées grâce à un réseau rapide et sans frais d’utilisation.

 

La preuve d’enjeu déléguée DPoS d’Eos

La preuve d’enjeu déléguée est un système de validation différent de la preuve de travail ou de la preuve d’enjeu, car il n’est pas ouvert à tout le monde. Son concept repose sur l’élection de 21 tiers de confiance, appelés délégués, qui eux auront pour mission de valider les blocks.

Le fait est que d’avoir un nombre réduit de personnes chargées de valider les blocks va permettre d’augmenter la vitesse de transaction comparé aux autres preuves de validation, de réduire le montant à payer pour sécuriser le réseau et de minimiser son coût de fonctionnement. Ce sont les utilisateurs du réseau Eos qui votent pour élire les délégués.

 

Le fonctionnement d’Eos (EOS)

Pour accéder aux applications de la plateforme, il vous faudra acquérir du EOS. Comme il n’y a pas de frais de transaction, l’EOS ne s’échange pas pour accéder aux applications. En réalité il se conserve, et représente votre part d’utilisation du réseau.

Pour résumer, il vous sera possible de consommer les ressources de la blockchain proportionnellement à votre nombre d’EOS. Les utilisateurs du réseau deviennent en quelque sorte comme des actionnaires, avec la possibilité de voter pour les validateurs de blocks notamment.

Comme il n’y a pas de minage, tous les tokens sont distribués aux enchères sur une période de 341 jours via l’ERC20 d’Etehreum. Ces tokens Ethereum seront ensuite échangés contre des EOS. La distribution de jetons est étendue sur un an avec l’objectif que la communauté puisse se familiariser avec le projet et de laisser le temps d’en acquérir.

 

Eos (EOS), le concurrent direct de Ethereum

Comme on l’a vu, EOS est une plateforme open source se présentant comme l’infrastructure la plus puissante pour les applications décentralisées. Son but n’est donc pas simplement d’échanger de l’argent mais d’accueillir des smarts contracts pour faire fonctionner des applications.

L’arrivée d’Ethereum avec les smarts contracts a ouvert la voie aux applications décentralisées. Néanmoins le réseau Ethereum n’est pas assez puissant pour accueillir la totalité des transactions requis par une seule application. Ethereum n’est donc pas utilisable à très grande échelle en raison de ses problèmes de scalabilité.

C’est ici la force d’Eos, car là où Ethereum est capable de traiter 15 transactions par seconde, Eos peut en réaliser lui 50 000 par seconde d’après son créateur. C’est pourquoi EOS est surnommé l’Ethereum Killer, car il vise encore plus de performance que l’Ethereum.